img011Un acte malveillant ayant mis la panique dans le site je me vois contraint en ce moment de le reconstruire.
J'en profite pour modifier le look, j'espère que vous retrouverez vos petits.

Le chantier avance il ne faut pas désespérer.

La bête du Gévaudan continue à s'étoffer mais les textes ne seront pas touchés par rapport à la publication précédente.

Aux documents existants au moment de la catastrophe, j'ai ajouté dans le menu l'item "Le 7 mai 1945" où vous apprendrez, comme moi, en lisant les journaux marseillais du moment que la cessation des combats a eu lieu le 7 mai et annoncée officiellement le 8 mai (d'où le jour férié).

Les albums photos devront être recréés ou modifiés, ils viendront s'ajouter au fur et à mesure de leur élaboration.

Allez ! je retourne au boulot.

 

Pourquoi Bougnette

Et je vous rappelle la définition de "bougnette" donnée par Daniel Armogathe et Jean-Michel Kasbarian dans "Le Dico Marseillais" aux éditions Jeanne Laffitte: "Nom féminin issu de l'argot marseillais et élevé au Panthéon de l'argot national via l'inspecteur Alexandre-Benoît Berrurier, collaborateur du commissaire San Antonio.

Du provençal bougneto, d'abord "beignet" puis par restriction de sens, "tâche d'huile" et "tâche".

Sans être comparé à Alexandre-Benoît, il est vrai qu'il m'arrive de me faire des "bougnettes" et cela depuis déjà des lustres.