Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed molestie scelerisque ultrices. Nullam venenatis, felis ut accumsan vestibulum, diam leo congue nisl, eget luctus sapien libero eget urna. Duis ac pellentesque nisi.

Qui était le capitaine Duhamel ?
Les Figurines sont les oeuvres de Jean-Marie ALLYOT - Les photos d'Henri ALLYOT

dragons2 L’équipement et l’uniforme des ragons de Clermont présentaient quelques différences avec les dragons du 1er empire résentés ici.

Habits et culottes des Volontaires de Clermont était couleur ventre de biche (Ocre jaune), veste rouge sous l’habit. Le casque des cavaliers était en cuivre, sans visière.
Chaque cavalier était équipé d’un sabre courbe d’environ 0,9 mètre de long, d’une paire de pistolets et d’une carabine.
Nous ne savons pas si ces carabines avaient le canon rayé ou s’il s’agissait de mousqueton à canon lisse.

Le capitaine Duhamel, commandant le détachement chargé de détruire le monstre qui rôde en Gévaudan et Auvergne durant l’automne et l’hiver 1764/65 est né le 6 février 1732 à Amiens paroisse de St-Martin, il s’appelait : Jean Baptiste Louis François Boulanger Sr Duhamel.

Né de Jean Baptiste Nicolas Boulanger Seigneur de Lusières et de Dame Marie Angélique Filleux
Son parrain était Monsieur Louis Rohault, docteur en médecine et sa marraine Madame Françoise Oger

Carrière militaire
Lieutenant au Rgt de Cambis en 1747, réformé en 1749.

Cornette au Rgt de Royal Roussillon cavalerie en 1756, il est engagé en qualité d’aide major d’infanterie à la formation du Rgt des Volontaires de Clermont en avril 1758. Dans ce Rgt, il est nommé capitaine d’infanterie la même année, puis aide-major de dragons en 1760.

A l’automne 1764, M. de Moncan lui donne la commission de détruire la bête du Gévaudan, commission pour laquelle il s’était porté volontaire.

En 1766, le Rgt des Volontaires de Clermont puis Volontaires de Clermont Prince devient Légion de Condé, M. Duhamel y assure la charge d’aide major jusqu’en 1774.

dragonsToujours capitaine de dragons, il est nommé commandant d’une compagnie de dragons de cette légion.

En 1776, la légion de Condé est dissoute. Les chasseurs à cheval sont alors créés et intégrés par escadrons aux régiments de dragons royaux (Un escadron de chasseurs par régiment de dragons) .

M. Duhamel est nommé premier capitaine commandant de l’escadron de chasseurs du Rgt des dragons de Boufflers.
Les régiments de chasseurs son créés en 1779, M. Duhamel est nommé capitaine commandant un scadron du 4ème Rgt de chasseurs à cheval qui deviendra chasseurs des Cévennes. Par la suite, il st premier capitaine et remplit cette fonction jusqu’à sa retraite prise à Colmar au printemps 1788.

Chevalier de St-Louis le 9 décembre 1771.
J’ai perdu la trace du capitaine Duhamel après son départ en retraite.

Il avait un frère aîné, Jean baptiste Augustin né le 13 juillet 1723, retiré en avril 1777, après 35 ans de service et 3 campagnes, au village de Foudrinoy prés Picquigny, grade de capitaine au régiment de Royal infanterie pendant les 31 dernières années. Sa pension de retraite a été confirmée au nom de la Nation par le conseil provisoire exécutif le 30 novembre 1792. 

Un recueil de pièces et de lettres sur la chasse de la bête du Gévaudan conservée à la bibliothèque d’Amiens. Ce recueil a été décrypté par M. Marius Balmelle (décédé en 1969), président de la Société des Lettres, Arts et Sciences de la Lozère entre 1955 et 1968.