Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed molestie scelerisque ultrices. Nullam venenatis, felis ut accumsan vestibulum, diam leo congue nisl, eget luctus sapien libero eget urna. Duis ac pellentesque nisi.

Nouvelle victime du côté de Langogne :

Au cours de la semaine sainte du 1er au 7 avril 1765, la bête féroce dévore 4 personnes enpont Donnepeau
Gévaudan.

Furieusement chassée par MM. Denneval du côté de St-Chély elle revient du côté d’Arzenc de Randon et Chaudeyrac, la région vit à nouveau dans la peur .

Une fille blessée et un enfant dévoré, mais les témoignages divergent :

M. Lafont, 9 avril 1765:
"Le vendredi 5, elle attaqua quatre enfants dans un pâturage au lieu de Donnepau paroisse d’Arzenc. Elle en saisit un. Les autres qui n’étaient armés que d’un bâton ne purent le défendre, quoiqu’ils la frappassent de toutes leurs forces sur la tête de la bête et que l’un d’eux y cassa son bâton. Elle ne lâcha prise qu’après avoir dévoré la moitié du corps de leur camarade …….."
croix Donnepeau
Auteur inconnu, Langogne 27 avril 1765
"La bête féroce se fit connaître aux environs de cette ville, le mois de juin de l’année dernière, et qui y séjourna jusqu’au mois d’octobre suivant, parut le 5 de ce mois dans la paroisse d’Arzenc, près de Châteauneuf de Randon et après avoir blessé considérablement une fille de 15 ans à l’épaule, elle dévora un enfant de 10 à 12 ans."

M. d’Enneval 11 avril 1765
"A Chaudeyrac, auprès d’Arzenc, proche de Chateauneuf, une fille tuée et un garçon endommagé."

 

Photos "pont" et "croix" de Donnepeau - Henri ALLYOT

 

 

donnepeau

Pâturages de Donnepeau